Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de voyages en France de Gérald Oziel.

Le blog de voyages en France de Gérald Oziel.

Partez à la découverte de la nature et des paysages de France grâce à mes plus belles photographies...

Mes plus belles photos du littoral vendéen.

De l'Île de Noirmoutier à la Baie de l'Aiguillon, La Vendée partage avec l'Océan Atlantique environ 240 km de littoral et tout un éventail de paysages à découvrir: de gigantesques vasières, quelques côtes rocheuses, de belles plages de sable fin et, à l'arrière de tout cela, de vastes marais animés par une multitude d'oiseaux migrateurs .

J'ai la chance d' habiter ce département et d'avoir pu y assouvir mes passions pour la photo et la Nature depuis mon adolescence. Et voilà quatre décennies que j'arpente les sentiers côtiers pour capturer la beauté des paysages vendéens.

Aujourd'hui, j'ai décidé de partager avec vous mes plus belles photos du littoral vendéen.

Comme d'habitude dans ce blog consacré aux voyages en France, vous avez la possibilité de ne voir que les photos, en cliquant sur la première image...

Notre périple commence par l'une des plus belles plages françaises, la Plage des Dames sur l'Île de Noirmoutier.

Elle se situe sur la commune de Noirmoutier-en-l'Île, près du Bois de La Chaise (localisée sur la carte ci-dessous)

La plage des Dames à Noirmoutier-en-l'Île, en Vendée.

Photo G. OZIEL copie interdite pour tous pays.

Photo G. OZIEL copie interdite pour tous pays.

On la reconnaît à son alignement de cabines de plage, son estacade et ses chaos rocheux surmontés de pins maritimes onduleux qui lui donnent ce petit coté exotique.

Les premières de ces cabines ont été construites en 1861, pour protéger les baigneuses des regards indiscrets au moment de se changer. Aujourd'hui, elles servent surtout à remiser le matériel de plage.

L'alignement des cabines sur la plage sur la plage des Dames. (photo G. Oziel, copie interdite pour tous pays)

L'alignement des cabines sur la plage sur la plage des Dames. (photo G. Oziel, copie interdite pour tous pays)

L'Estacade quant à elle, a été construite en 1885, elle permettait aux riches estivants de débarquer ici dans les meilleurs conditions.

Sur les photos, il n' y a pas grand monde à se promener sur la plage, je les ai prises au printemps, hors période de vacances scolaires. En été, les choses auraient été bien différentes...

En haut à droite, sur l'horizon on distingue l'estacade, construite en 1885. (photo G. Oziel, copie interdite pour tous pays)

En haut à droite, sur l'horizon on distingue l'estacade, construite en 1885. (photo G. Oziel, copie interdite pour tous pays)

Autre lieu emblématique de l'Île de Noirmoutier, le passage du Gois,  chaussée submersible de 4 km de long qui relie l'Île au continent à travers la Baie de Bourgneuf. Cette gigantesque vasière est fréquentée à marée basse par d’innombrables d'oiseaux qui trouvent ici la nourriture et donc l'énergie nécessaire à la poursuite de leur migration.

On y observe aussi un mammifère bipède très commun, homo sapiens qui gratte inlassablement la vase à la recherche de coques et de palourdes.

La Baie de Bourgneuf et le passage du Gois. Au premier plan des barges sont doucement repoussées par la marée montante. Au second plan un pêcheur à pied quitte l'estran avec son butin de coquillages qu'il transporte grâce à un vieux vélo.                (photo G. Oziel, copie interdite pour tous pays)

La Baie de Bourgneuf et le passage du Gois. Au premier plan des barges sont doucement repoussées par la marée montante. Au second plan un pêcheur à pied quitte l'estran avec son butin de coquillages qu'il transporte grâce à un vieux vélo. (photo G. Oziel, copie interdite pour tous pays)

Tout près du Gois, à l'abri des dernières digues, s'étend sur environ 190 hectares, la Réserve Naturelle Régionale des Polders de Sébastopol.  ( Le mot Polder, d'origine néerlandaise, signifie « terre conquise sur la mer » ).

Polder de la réserve de Sébastopol sur l'Île de Noirmoutier. (photo G. Oziel, copie interdite pour tous pays)

Polder de la réserve de Sébastopol sur l'Île de Noirmoutier. (photo G. Oziel, copie interdite pour tous pays)

Cet espace protégé et classé depuis 2008, recèle des trésors de biodiversité à découvrir toute l'année. Mais c'est entre les mois d'avril et de juillet que je vous conseille d'aller y faire un tour.

A seulement quelques dizaines de mètres de vous, sur un chapelet d'îlots émergeant au milieu d'un large canal, quelques milliers d'oiseaux répètent leurs parades nuptiales, s'accouplent ou se disputent les derniers espaces disponibles dans un indescriptible concert de piaillements.

 

La colonie de sternes caugek. (photo G. Oziel, copie interdite pour tous pays)

La colonie de sternes caugek. (photo G. Oziel, copie interdite pour tous pays)

Grosse dispute entre un couple de sternes pierregarin et une sterne caugek. (photo G. Oziel, copie interdite pour tous pays)

Grosse dispute entre un couple de sternes pierregarin et une sterne caugek. (photo G. Oziel, copie interdite pour tous pays)

Au dessus de votre tête, vous assisterez au ballet incessant des sternes qui partent pêcher en mer et reviennent le bec chargé de menu fretin pour nourrir leurs progénitures.

Au bord du canal, des photographes animaliers armés de tromblons plus longs les uns que les autres, tentent de capturer ces moments d'intimité.

La sterne caugek rentre de la pêche avec un petit poisson en travers du bec. (photo G. Oziel, copie interdite pour tous pays)

La sterne caugek rentre de la pêche avec un petit poisson en travers du bec. (photo G. Oziel, copie interdite pour tous pays)

Plusieurs espèces sont bien représentées ici au printemps, on y trouve par exemple l'une des plus importantes colonies de mouettes mélanocéphales de France, mais aussi de beaux rassemblements de mouettes rieuses, d'avocettes élégantes, de sternes pierregarin et caugek.

Accouplement de mouettes rieuses. (photo G. Oziel, copie interdite pour tous pays)

Accouplement de mouettes rieuses. (photo G. Oziel, copie interdite pour tous pays)

Plus tard dans l'année, alors que tous les petits ont déjà pris leur envol, les îlots de la réserve de Sébastopol changent de locataires et deviennent des reposoirs pour d'innombrables limicoles que la marée montante chasse de la Baie de Bourgneuf.

Les aigrettes garzettes sont nombreuses à fréquenter le site après leur période de reproduction (ici, en compagnie d'avocettes élegantes) (photo G. Oziel, copie interdite pour tous pays)

Les aigrettes garzettes sont nombreuses à fréquenter le site après leur période de reproduction (ici, en compagnie d'avocettes élegantes) (photo G. Oziel, copie interdite pour tous pays)

En toile de fond de ce spectacle d'oiseaux, s'étendent de vastes prairies humides goulûment pâturées par quelques vaches maraîchines, une race emblématique du patrimoine agricole vendéen.

Un groupe de mouettes mélanocéphales prend son envol. Au fond quelques vaches maraîchines et leur taureau font une petite pose. (photo G. Oziel, copie interdite pour tous pays)

Un groupe de mouettes mélanocéphales prend son envol. Au fond quelques vaches maraîchines et leur taureau font une petite pose. (photo G. Oziel, copie interdite pour tous pays)

Pour l'étape suivante, je vous propose une promenade aux Sables d'Olonne, dans le Quartier de La Chaume qui constitue la partie la plus ancienne de cette charmante station balnéaire.

Le Quartier de La Chaume aux sables d'Olonne.

Vous y découvrirez quelques édifices pluriséculaires, comme la Tour d'Arundel, haute de 32m, construite au moyen-âge et aménagée en phare dès la fin du 16ème siècle.

Le quartier de La Chaume et sa fameuse tour d'Arundel, vue depuis l'autre coté du chenal (photo G. OZIEL copie interdite pour tous pays.)

Le quartier de La Chaume et sa fameuse tour d'Arundel, vue depuis l'autre coté du chenal (photo G. OZIEL copie interdite pour tous pays.)

Ou Le Prieuré Saint-Nicolas. Bâti au 11ème siècle pour accueillir une communauté bénédictine, ce joli monument de style roman a fini par devenir un fort de défense militaire, compte tenu de sa position stratégique à l'entrée du port.

Le Prieuré Saint Nicolas (Photo G.OZIEL copie interdite pour tous pays)

Le Prieuré Saint Nicolas (Photo G.OZIEL copie interdite pour tous pays)

Derrière ses remparts, quelques vieux canons et des vestiges allemands du mur de l'Atlantique rappellent ce passé guerrier. Aujourd'hui, il est propriété de la ville des Sables d'Olonne et sert de salle de spectacle ou d'exposition.

Je vous conseille de visiter tout cela en deuxième partie d'après-midi, pour voir le Prieuré et la Baie des Sables d'Olonne s'éclairer des derniers rayons du soleil couchant, c'est splendide.

Mes plus belles photos du littoral vendéen.

Par gros temps ou à marée haute, vous pourrez admirer le spectacle des vagues venant s'écraser sur le phare à l'entrée du chenal...

Un spectacle envoûtant... (Photo G.OZIEL copie interdite pour tous pays).

Un spectacle envoûtant... (Photo G.OZIEL copie interdite pour tous pays).

Une tempête se prépare. Derrière la grosse vague, on distingue un chalutier qui rentre au port...(Photo G. OZIEL. copie interdite pour tous pays).

Une tempête se prépare. Derrière la grosse vague, on distingue un chalutier qui rentre au port...(Photo G. OZIEL. copie interdite pour tous pays).

Depuis les remparts du Prieuré, j'aime rêver des bateaux qui passent à l'horizon...(Photo G. OZIEL Copie interdite pour tous pays).

Depuis les remparts du Prieuré, j'aime rêver des bateaux qui passent à l'horizon...(Photo G. OZIEL Copie interdite pour tous pays).

L'article est en cours de construction...revenez plus tard pour de nouvelles images...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Shana 14/09/2020 19:29

J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo) A bientôt.

Gérald OZIEL 16/09/2020 08:21

Merci pour le compliment.