Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de voyages en France de Gérald Oziel.

Le blog de voyages en France de Gérald Oziel.

Partez à la découverte de la nature et des paysages de France grâce à mes plus belles photographies...

Les orchidées sauvages de l'espace naturel sensible de Planagrèze. Cagnac-du-Causse, Lot

Une pelouse sèche typique du Parc Naturel régional des Causses du Quercy et au premier plan deux orchis pourpres.

Une pelouse sèche typique du Parc Naturel régional des Causses du Quercy et au premier plan deux orchis pourpres.

Cliquez sur les photos pour les agrandir et mettre en route le diaporama sans texte.

Sur internet et dans les guides touristiques, la balade qui traverse ce site naturel remarquable est généralement appelée « randonnée de l'Igue de Planagrèze » car elle passe à proximité d'un gouffre qui fait le bonheur des spéléologues de la région ( en dialecte lotois, igue signifie grotte ).  Il est profond de 270m et mène à une rivière souterraine. Il va de soit qu'il n'est pas ouvert au public.

Ce parcours permet aussi de découvrir le paysage caractéristique du parc naturel régional des causses du Quercy, des prairies herbeuses rases parsemées d'arbustes, sillonnées de murets de pierres sèches, un milieu naturel créé par l'Homme il y a des siècles et maintenu en l'état grâce à l'activité pastorale traditionnelle.

Orchis homme-pendu, et devinez d'où vient ce nom...

Orchis homme-pendu, et devinez d'où vient ce nom...

Orchis brulée, très commune à Planagrèze.

Orchis brulée, très commune à Planagrèze.

L'orchis verdâtre pousse aussi bien en plein soleil qu'à l'abris des grands arbres.

L'orchis verdâtre pousse aussi bien en plein soleil qu'à l'abris des grands arbres.

Sur cette terre calcaire, caillouteuse et aride pousse un cortège de plantes remarquables dont plusieurs espèces d'orchidées.

Je tiens à rappeler aux profanes en botanique que les orchidées européennes n'ont ni l' exubérance ni la taille de leurs cousines tropicales. A Planagrèze, elles sont extrêmement nombreuses au printemps mais sont petites et discrètes.

L'orchis bouffon est l'une des premières orchidées à se montrer au printemps.

L'orchis bouffon est l'une des premières orchidées à se montrer au printemps.

La très discrète orchis mouche.

La très discrète orchis mouche.

Voilà donc l’occasion de cesser de marcher à toute vitesse un œil en l'air et l'autre sur le smartphone comme le font beaucoup des randonneurs et d'apprendre à regarder autour de soi, de s'accroupir de temps en temps pour découvrir ces petites merveilles.

Orchis singe, un magnifique specimen.

Orchis singe, un magnifique specimen.

Ophrys bécasse, à ne pas confondre avec ses cousines ophrys bourdon et ophrys abeille.

Ophrys bécasse, à ne pas confondre avec ses cousines ophrys bourdon et ophrys abeille.

Céphalanthère à longues feuilles au pied d'un muret de pierres sèches.

Céphalanthère à longues feuilles au pied d'un muret de pierres sèches.

En poursuivant votre chemin, vous constaterez qu'en de nombreux endroits, les prairies ne sont plus ou pas assez entretenues. Par manque de pâturage, le milieu se referme et la Nature reprend ses droits jusqu'au retour à la forêt.

Fort heureusement, des mesures de conservation ont été prises en collaboration avec les éleveurs locaux. C'est l'une des missions du Parc Naturel Régional des Causses du Quercy, sauvegarder les pelouses sèches et l'exceptionnelle biodiversité qu'elles hébergent en favorisant la pratique du pacage modéré extensif.

Pour les lotois, l'enjeu n'est pas uniquement écologique, ce paysage est un élément essentiel de leur identité culturelle. Partout sur le causse, on trouve des traces de leurs ancêtres, des vestiges du pastoralisme, des kilomètres de murets, des caselles (cabanes de pierres sèches), des lacs de Saint-Namphaise (abreuvoirs creusés dans la roche), des enclos à bétail, de vieilles bergeries etc.

Planagrèze est idéal pour découvrir tout cela...

 

L'enclos de Planagrèze, photographié de l'intérieur avec des milliers de coquelicots...

L'enclos de Planagrèze, photographié de l'intérieur avec des milliers de coquelicots...

Orchis pourpre.

Orchis pourpre.

Les brebis caussenardes avec leurs "lunettes noires" sont emblèmatiques de la région. Elles ont fort à faire sur cette parcelle!

Les brebis caussenardes avec leurs "lunettes noires" sont emblèmatiques de la région. Elles ont fort à faire sur cette parcelle!

A savoir avant de partir en randonnée :

Le terrain est plat, donc facile mais non adapté aux personnes en fauteuil roulant ou ayant des difficultés à déambuler.

Si vous êtes là pour les orchidées, il va de soit que c'est au printemps que vous devrez faire la randonnée.

L'Igue de Planagrèze est un espace naturel sensible (ENS), la cueillette des fleurs sauvages protégées est interdite.

 

Comment s'y rendre ?

Rendez-vous à Caniac-du-Causse (carte ci-dessus) puis empruntez la D42 vers Fontanes-du-Causse.

L'entrée (et le petit parking en terre) se trouve à environ 2 km sur la D42, sur votre droite.

Le curseur vous indique la grotte de Planagrèze, le parking se trouve tout près de la D42.

Le balisage est jaune, la longueur de la randonnée est de 6,5 km, soit 2h15 de temps de trajet ( et bien plus si vous vous intéressez à la botanique!)

Des fiches d’interprétation sont disponibles dans les offices de tourisme des communes environnantes comme celle de Labastide-Murat (Tel : 05 65 21 11 39) elles sont au prix de 1€ et sont à placer dans des bornes loupes E.N.S.

La randonnée de l'Igue de Planagrèze est un classique de la région, sa carte est disponible un peu partout, sur les guides (livres), dans les offices de tourisme du Lot et sur internet, comme par exemple celui de l'IGN rando, en tapant sur votre moteur de recherche préféré:

Igue de Planagrèze ignrando

La spiranthe d'automne est la dernière à fleurir, comme son nom l'indique.

La spiranthe d'automne est la dernière à fleurir, comme son nom l'indique.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article