Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de voyages en France de Gérald Oziel.

Le blog de voyages en France de Gérald Oziel.

Partez à la découverte de la nature et des paysages de France grâce à mes plus belles photographies...

Lilleau des Niges, la réserve ornithologique de l'Île de Ré en Charente maritime.

Que vous soyez passionnés d'ornithologie ou simple promeneur, la réserve naturelle de Lilleau des Niges ne vous laissera jamais indifférent.

Sur ses sentiers de randonnée, vous découvrirez de nombreuses espèces d'oiseaux évoluant au milieu d'anciens marais salants, vestiges de l'époque où l'Île de Ré vivait en grande partie de la production de sel.  Au 19ème siècle, cette dernière avoisinait les 30000 tonnes/an pour s'effondrer ensuite à quelques dizaines de tonnes dans les années 1970.

Depuis, quelques marais salants ont été remis en activité et vous aurez peut-être la chance, à la belle saison, de pouvoir assister au travail des sauniers. 

 

L'avocette élegante fouille la vase sous l'eau avec son bec recourbé.

L'avocette élegante fouille la vase sous l'eau avec son bec recourbé.

Le saunier profite du beau temps pour recolter le precieux sel.

Le saunier profite du beau temps pour recolter le precieux sel.

Un marais salant abandonné. Très graphique cette argile craquelée, heureusement j'ai toujours mon gran-angle avec moi...

Un marais salant abandonné. Très graphique cette argile craquelée, heureusement j'ai toujours mon gran-angle avec moi...

Pour vous rendre sur ce site remarquable, si vous venez du continent en voiture, vous devrez traverser toute l'Île de Ré jusqu'à la commune des Portes-en-Ré ( comptez au minimum 45 minutes pour ce trajet, et bien plus en période touristique...).

Avant d'arriver au village, vous devrez tourner à droite, direction « La Maison du Fier » et vous garer sur son petit parking.

Sur la carte, La Maison du Fier..

Faucon crécelle à l'affût dans les marais. Rien n'échappe à son regard perçant.

Faucon crécelle à l'affût dans les marais. Rien n'échappe à son regard perçant.

De là, quelques sentiers permettent de découvrir la réserve en toutes saisons (accès libre et gratuit).

Si vous êtes passionnés par les oiseaux et que vous êtes présent sur le site entre mars et juin, je vous conseille de débuter la visite par la piste cyclable qui prolonge la route par laquelle vous êtes arrivé.

Certaines années, il est possible de réaliser de belles observations de part et d'autre de cette voie : Avocette élégante, échasse blanche, tadorne de Belon, gorge-bleue à miroir blanc, bergeronnette printanière, chevalier gambette et plusieurs espèces de goélands peuvent nicher dans le secteur, parfois assez près de la route, pour le plus grand bonheur des photographes animaliers...

Une avocette adulte et son petit dans un marais salant abandonné.

Une avocette adulte et son petit dans un marais salant abandonné.

Echasse blanche.

Echasse blanche.

Tadorne de Belon et au fond, le Phare de la Baleine.

Tadorne de Belon et au fond, le Phare de la Baleine.

Gorge-bleue à miroir blanc (un mâle)...sans mirroir blanc. Tant pis, elle est quand même magnifique.

Gorge-bleue à miroir blanc (un mâle)...sans mirroir blanc. Tant pis, elle est quand même magnifique.

Bergeronnette printanière.

Bergeronnette printanière.

Le chevalier gambette fait un petit somme...

Le chevalier gambette fait un petit somme...

Sur votre droite, si le temps n'est pas trop brumeux vous apercevrez au loin le phare de la Baleine, haut de 57m et situé sur la commune de Saint-Clément-des-Baleines.

Sachez qu'il est possible d'y monter : la vue d'en haut sur l'Île de Ré est époustouflante.

Le phare de La Baleine vu depuis la piste cyclable qui traverse la Réserve.

Le phare de La Baleine vu depuis la piste cyclable qui traverse la Réserve.

De septembre à mars, le site de Lilleau des Niges accueille sur sa partie maritime d'innombrables oiseaux migrateurs.

La tranquillité des lieux (la chasse y est interdite) et l'abondance de nourriture dans les vasières permettent à ces grands voyageurs de reprendre suffisamment  de force pour poursuivre leurs périples.

Pour certains d'entre eux, le voyage se termine ici. Ce sont les hivernants de la réserve, comme la bernache cravant et la spatule blanche.

Lilleau des Niges, la réserve ornithologique de l'Île de Ré en Charente maritime.
Une spatule blanche juvénile.

Une spatule blanche juvénile.

Si vous n'êtes pas certain de savoir vous débrouiller seul pour découvrir tout cela, je vous conseille de prendre contact avec la LPO locale (Ligue de Protection des Oiseaux) qui organise tout au long de l'année des sorties et des animations.

C'est également la LPO qui gère La Maison du Fier, un espace muséographique consacré à la Nature sur l'Île de Ré. (Entrée payante).

Un couple de goélands s'est inscrit à une sortie LPO pour apprendre à reconnaître les oiseaux...

Un couple de goélands s'est inscrit à une sortie LPO pour apprendre à reconnaître les oiseaux...

Lilleau des Niges, la réserve ornithologique de l'Île de Ré en Charente maritime.

Un dernier petit conseil, quelle que soit la période de l'année, évitez de quitter l'Île de Ré le dimanche après-midi, d'importants bouchons se forment à ce moment du week-end qui peuvent vous faire perdre jusqu'à 3 à 4 heures !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article